L’été de Chloé – 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

L’été de Chloé – 2Les images de l’après-midi revenaient sans cesse à l’esprit de Chloé, tournant, se retournant nerveusement dans son lit, à chaque fois qu’elle fermait les yeux, elle se revoyait à la piscine avec Eefie. La beauté du sexe de son amie la hantait, cent fois elle revoyait ses doigts passera à côté, elle regrettait de n’avoir pas pu ou pas su franchir le pas. Inconsciemment elle avait glissé une main dans sa culotte, ses doigts effleuraient son sexe qui lui avait donné un si grand plaisir dans l’après-midi.Chloé repensait à Eefie, elle n’avait jamais été attirée par une fille mais Eefie l’envoutait. Ses doigts caressaient ses lèvres et plongeaient dans son sexe trempé, de l’autre main, elle faisait rouler les tétons de ses seins, plus le plaisir montait, plus elle s’activait. Au moment de la jouissance, elle soupira le prénom de son amie en se laissant emporter par le plaisir. Un sommeil profond l’enveloppa juste après.Un rayon de soleil chauffait sa joue, Chloé ouvrit les yeux, il n’était pas très tard, sa tante était déjà parti au travail, elle se retrouvait seule dans la grande maison. En buvant son café, elle lut le mot laissé par sa tante qui disait qu’aujourd’hui elle ne pourrait pas rentrer manger avec elle à midi. Chloé sourit, elle pensait beaucoup à Eefie. Pourquoi attendre l’après-midi pour aller la voir, pourquoi ne pas passer dès ce matin ? 9h30, c’était peut-être un peu trop tôt, peut-être qu’elle dormait encore. Et elle, s’était elle aussi caressé dans son lit comme Chloé ? Avait-elle pensé à elle ?Au fur et à mesure que des images et des pensées qui traversaient l’esprit de Chloé, son sexe s’humidifiait de plus en plus. Amoureuse d’une fille ? Non pas elle ! Mais quoi alors ? Un désir, un désir d’interdit, un désir de découvertes, de transgression. Elle, la jeune fille sage basculait, elle en voulait plus, elle voulait aller plus loin. Une étrangère pendant les vacances, c’était peut-être une occasion rêvée. Après les vacances, qui le saurait ? Elle reprendrait le cours de sa vie tranquille….alors….Chloé ne finit pas son café, elle le versa dans l’évier, fila dans sa chambre, sa chemise de nuit vola sur son lit, le premier tee shirt et short de l’armoire enfilés, elle prit son vélo et fila chez Eefie.Pas de voiture garée devant la villa, une partie des volets encore fermés, Chloé hésita un court moment. Il n’était pas prévu qu’elle passe le matin, et s’ils étaient sortis ?Chloé sonna….pas de réponseChloé re-sonna….Dépitée, elle se résolut à repartir quand un volet de l’étage s’ouvrit. Eefie visiblement tirée de son sommeil émergeait.Oh ! Je suis désolée de te réveiller dit Chloé un peu penaude.J’arrive – lui répondit Eefie avec un sourire.Quelques instants plus tard, la porte s’ouvrait sur une Eefie encore à moitié endormie.Viens entre.Chloé entra et referma la porte, en suivant Eefie qui se dirigeait vers la cuisine, elle ne pus s’empêcher de détailler son amie, simplement vêtue d’un grand tee shirt qui lui arrivait sous les fesses. Ne pas voir de trace de sous vêtement sous le tee shirt troublait Chloé.Tu veux un café ?Oui, merciEefie fit couler deux cafés, les jeunes femmes s’installèrent face à face pour le boire. Chloé ne pouvait s’empêcher de regarder Eefie et son corps. Elle avait envie de se blottir dans les courbes du tee shirt, les auréoles des tétons qui ressortaient distinctement sous la fine étoffe l’attiraient irrésistiblement.J’ai besoin de prendre une douche pour bien me réveiller….tu viens….Eefie se leva, suivie de Chloé et alla dans sa chambre. D’un geste rapide, elle retira le tee shirt qui couvrait son corps et le lança sur son lit. En se retournant pour parler à son amie, elle surprit son regard sur son corps. Eefie sourit en s’approchant de Chloé un peu penaude.Je prends vite ma douche, je n’en ai pas pour longtemps. Tu fais comme nevşehir escort chez toi.Eefie pris le menton de Chloé dans sa main et posa un baiser sur la bouche de son amie. Elle partit en direction de la douche, à la porte elle se retourna et lui ditSi tu veux venir me frotter le dos sous la douche….Sans finir sa phrase, elle sourit et disparut dans la salle de bain.Eefie entra dans la grande douche italienne de la villa et fit couler l’eau. Cette eau tempérée qui ruisselait sur sa peau lui faisait un bien fou mais elle ne pouvait pas trop s’attarder, Chloé l’attendait dans sa chambre. Elle prit le gel douche et en fit couler dans sa main. Elle commença à l’étaler sur son corps et senti une main puis une seconde venir l’aider à étaler le gel. Eefie tourna la tête, sourit à Chloé et ferma les yeux immobile.Chloé nue colla entièrement son corps à celui de son ami. Ses mains étalaient le savon en insistant sur ses seins. Eefie se laissait faire, elle aimait les mains de Chloé qui lui caressait les seins, elle aimait ces mêmes mains qui visitaient ce corps offert, du ventre aux hanches en évitant son intimité. D’un geste tendre, Eefie posa sa main sur celle de Chloé et la fit descendre jusqu’à son intimité. Les doigts de Chloé trouvèrent une ouverture mouillé qui n’attendait que cela, ils entrèrent profondément sans attendre.Tout en laissant son amie la doigter, Eefie se retourna pour enlacer son amie et l’embrassa avec passion. Chloé se déchaînait, ses doigts n’avaient qu’un but, donner autant de plaisir à son amie qu’elle lui en avait donné la veille. A peine le baiser passionné entre les deux jeunes femmes fini que la bouche de Chloé se jeta sur ces tétons qui lui avaient tant fait envie lors du café. Eefie caressait les cheveux de Chloé pendant qu’elle lui tétait les seins. Les tétons de la jeune hollandaise roulaient sous la langue de son amante. Elle aspirait voluptueusement chaque sein à son tour. Eefie adorait cette bouche qui lui dévorait la poitrine et ces doigts qui la pénétraient en écho.Chloé sentit les mains de son amie autour de sa tête, guidant sa bouche sur le ventre vers le nombril. Le nombril ne fût qu’une étape, Eefie amena la bouche de son amante jusqu’à son intimité.La bouche a hauteur du sexe d’Eefie, Chloé leva ses yeux et les plongea dans ceux de sa partenaire. Eefie lui sourit et amena la bouche au contact. Les doigts laissèrent la place aux lèvres, Chloé posa un premier baiser sur le sexe, puis un second… au troisième, la langue alla recueillir de la liqueur d’amour.Eefie observait son amante, tout d’abord hésitante, elle avait lâché prise et était parti à la découverte de son sexe avec sa langue. Tout doucement Eefie guidait son amie pour que le plaisir soit le meilleur.Plus elle léchait son amie, plus Chloé la sentait qui coulait sur sa langue, dans sa bouche. Quand les doigts de Chloé avaient rejoint sa langue dans la quête du plaisir, Eefie ne tint pas longtemps, elle jouit fortement en écrasant la bouche de son amante sur son sexe.Eefie releva Chloé, elle l’embrassa puis lécha les sécrétions qui avaient coulé autour de ses lèvres.Merci ChloéChloé sourit.Non, c’est moi qui te remercie, je suis heureuse.Ne bouge pas…Chloé regarda son amie partir chercher un tabouret et un rasoir.assieds-toi – ordonna EefieChloé s’exécuta en regardant son amietu fais quoi ? – demanda Chloé en voyant Eefie munie d’un rasoirEcarte tes jambes, j’ai envie de te lécher aussi mais je n’aime pas les poils.Chloé écarta ses jambes, assise sur le tabouret et Eefie sans perdre un instant commença à raser les poils pubiens.Chloé était hypnotisée par l’action du rasoir sur son pubis quand une voix masculine lui fit lever la tête. Klaas venait de parler à Eefie, il était dans l’embrasure de la porte. Instinctivement Chloé referma les cuisses et mis ses mains en opposition pour se escort nevşehir cacher alors qu’Eefie lui répondit tout naturellement sans une once d’inquiétude. Tout en continuant à parler à Klaas, les mains d’Eefie dégagèrent l’accès au ventre de Chloé pour continuer le rasage. Chloé était rouge, elle n’osait plus regarder en direction de la porte.Stresse pas, il en a vu d’autre.Chloé était désemparée par des sentiments diffus qui s’entrechoquaient en elle, cette incroyable assurance d’Eefie qui ébranlait sa pudeur naturelle. Depuis combien de temps était-il là ? Avait-il juste vu sa fille nue raser le sexe de sa copine ou avait-il aussi vu leurs ébats ? Chloé releva la tête, Klass n’était plus là. La pression retombait pour la jeune femme.Que voulait-il ? – demande Chloé non sans laisser poindre un peu d’inquiétude.Rien, il voulait savoir si je voulais faire du bateau demain, je lui ai dit oui et il a dit que je pouvais te le proposer si tu voulais venir. Ça te dit ?Euh.. je sais pas, faut que je vois avec ma tante…..Alors tu me rediras….Ce n’était pas la tante qui pouvait pose un problème à Chloé mais se retrouver devant Klaas qui l’avait vu nue se faire raser le sexe, cela elle lui coupait les jambes.Voilà, la tu es bienChloé regarda tout d’abord l’embrasure de la porte pour vérifier que Klaas n’était pas revenu puis elle observa son sexe rendu tout lisse par son amie. Eefie lui souriait, elle passa sa langue sur ses lèvres pour lui signifier son appétit pour ce sexe débarrassé de sa toison.On va se baigner ?Chloé se figea d’un coup, elle était partie ce matin avec tellement de hâte qu’elle n’avait pas pris de maillot.Euh…t’aurais pas un maillot à me prêter, je n’ai pas pris le mien.Eefie rigola et pris son amie par la main.Tu es bête, on n’en a pas besoin.Et ton père ?Pff…Eefie tira Chloé jusqu’à la fenêtre de la chambre qui donnait sur la piscine.Lui c’est pareil.Chloé voyait Klaas allongé sur un transat dans le plus simple appareil. De son poste d’observation, elle pouvait voir sans être vue, elle le regarda de long instant en se focalisant sur le pénis lui aussi imberbe.Il te plait ? – demanda EefieNon…tu es bête, c’est ton père – rougit ChloéEt alors, baiser avec des vieux, c’est bien aussi. Il a un copain avec qui je l’ai déjà fait, c’était pas mal. Les vieux ils ne font pas comme les jeunes, c’est différent. La fougue de la jeunesse ou l’expérience de l’âge….Chloé ne disait rien, elle se contentait de regarder ce sexe flasque qui se dorait au soleil.Eefie la pris à nouveau par la main et la tiraAllez viens…Chloé se laissa entraîner jusqu’à la piscine. L’arrivée des deux jeunes femmes ne procura aucune réaction à Klaas qui continuait à lire son livre, ce qui soulagea Chloé.Les deux jeunes femmes passèrent le reste de la matinée alternativement à se baigner et à profiter du soleil. Sur les transats, les conversations tournaient autour de leur vie amoureuse respective, très sage pour Chloé mais beaucoup plus délurée pour Eefie.Klaas étant très discret, la gêne naturelle provoquée par sa présence disparaissait pour Chloé et elle se sentait toujours plus à l’aise dans le plus simple appareil. Son intimité mise plus que nue par son amie lui donnait envie d’y glisser ses doigts mais n’étant pas seule, elle se retenait.Le repas de midi passé, Eefie proposa à son amie d’aller se poser pour une sieste dans sa chambre, la proposition accompagné d’un clin d’œil et d’un sourie ne laissait aucun doute sur les intentions d’Eefie.Ça m’embête, ton père est là.Eefie parla à Klaas qui lui répondit, Chloé regardait sans comprendre les échanges entre les deux hollandais, Klaas finit par dire quelque chose à Chloé en souriant, qui lui rendit son sourire.Avant que Chloé ne puisse ouvrir la bouche, Eefie l’avais pris par la main et lui avait « viens »Vous avez dit quoi – interrogea ChloéChloé nevşehir escort bayan n’avait pas fini sa phrase qu’elle suivait Eefie dans sa chambre.Je lui ai demandé de ne pas venir nous déranger dans ma chambre.Et il a répondu quoiJe lui ai dit qu’on avait envie de faire l’amour toute les deux tranquillement.Saisie, Chloé restait bouche bée.A la fin il t’a dit de profiter de la vie parce qu’elle est toujours trop courte.Déstabilisée Chloé s’emportaTu lui as dit qu’on allait….Le baiser soudain d’Eefie coupa la parole de Chloé. Elle voulut reprendre la parole mais Eefie la ré-embrassa, dénouant en même temps le paréo qu’elle avait mis pour le repas. La pression du baiser d’Eefie faisait reculer Chloé qui se laissa tomber sur le lit. Eefie dénoua à son tour son paréo et se coucha nue peau contre peau sur son amie. Les baisers fougueux et les doigts agiles d’Eefie venaient à bout des dernières défenses de Chloé. Elle écartait ses cuisses pour que son amie puisse accéder à son intimité trempée par le désir.Allongée tout contre Chloé, Eefie caressait délicatement ce corps offert d’une main pendant que les doigts de la seconde jouaient doucement avec l’entrecuisse.- Ferme tes yeux, laisse toi faire…….profite….. parlait d’une voix douce et envoutante Eefie.Chloé obéissait, elle se laissait complètement aller entre les mains de son amante.- Tu aimes ?Chloé opina de la tête sans ouvrir les yeux et sans un mot. A chaque fois qu’un doigt pénétrait entièrement son sexe, Chloé laissait échapper un soupir. Eefie en jouait, la félicitait.- Tu es venue tôt ce matin….. Tu étais pressée ? Chuchota EefieChloé opina à nouveau de la tête.- Tu as pensé à moi hier soir ? – un baiser dans le coup accompagna la question d’Eefie.Chloé lâcha un petit soupir en guise de réponse.- et tu as fait ça en pensant à moi ? demanda la jeune hollandaise en introduisant complètement son majeur dans le sexe détrempé de son amie.- oui – soupira Chloé.- c’est bien….ça me plait -murmura Eefie en doigtant lentement et profondément Chloé.- Garde les yeux fermés, ne bouge pas……Chloé obéît, les cuisses ouvertes, pleines de désir, elle attendit, espionnant les bruits avide de connaitre la suite.Elle sentit un foulard se poser sur ses yeux et se nouer pour l’empêcher de voir. Des pas, Eefie était sortie de la chambre….Une pensée traversa l’esprit de Chloé, et si Klaas était là à la regarder, elle, allongée nue les cuisses écartées….Elle était trop bien, trop excitée pour bouger et désobéir aux ordres d’Eefie.L’attente ne fût pas longue, un petit bruit de pas léger, des doigts qui reviennent se loger dans sa fente remplie de désirs et Chloé soupira à nouveau.Quelques doigts qui passent, quelques doigts qui massent et Chloé senti autre chose à l’entrée de son sexe. Quelque chose de plus dur, de plus épais. Sa main partit à la rencontre de la chose mais elle fut stoppé par la main de son ami qui lui murmura de se laisser aller. Chloé lâcha prise.Des lèvres virent taquiner son intimité, des doigts écartait sa fente, permettant à la langue et aux lèvres d’accéder à son bouton d’amour, Chloé écartait encore plus ses cuisses. Cette bouche et ces doigts jouaient avec son sexe l’enivrait de plaisir, la chose dure revint se coller à l’entrée de son vagin et doucement le pénétra au rythme des soupirs de la jeune femme.- C’est bien – murmura Eefie entre deux baisers au sexe de Chloé – laisse toi aller, tu t’ouvres…… tu le prends bien…..tu sens comme c’est bon….Chloé soupirait toujours plus, le plaisir montait en elle, son bassin ne refusait plus l’intrus, il se lançait désespérément à sa rencontre mais Eefie restait maître de son introduction. Lenteur et douceur de l’introduction combinées à la voracité de la bouche rendaient folle de plaisir la jeune femme.Sentant une déflagration envahir son ventre, Chloé saisit ses seins, se cabra et jouit bruyamment…L’orgasme passé, tous ses muscles se relâchèrent et elle retomba sur le lit telle une poupée inerte.Eefie cessa tout et se colla contre son amie, les deux jeunes femmes s’endormirent nues et entrelacées.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir