Découverte de la soumission 16

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Découverte de la soumission 16PATRICIA me regarde, un grand sourire victorieux illumine son visage. Les filles sont dehors, elles ont observé toute la scène. _Tu peux te lever juju. C’est très bien. Je suis fière de toi. Viens, suis moi. La salle où tout à commencé est parfaite pour la suite. A partir de maintenant, on va passer à une autre étape de ton évolution. Tu as entendu juju ?_Oui Madame PATRICIA _Les filles, le dressage de notre juju va prendre une tournure toute nouvelle, cet après-midi. Des chaises et des tables sont installées en demi cercle. Je suis placé au milieu, entouré de mes cinq collègues. Je suis nu debout et évidemment je suis en érection. MANON à installé la caméra. _Deuxième position. _C’est bien, tu comprends vite et bien. _juju pourquoi tu bandes?_Être devant vous nu, est excitant. Mesdames. -Mais tout à l’heure tu étais habillé et tu bandais aussi. _l’idée de dévoiler ma soumission devant vous et la directrice suffit à me faire bander. _Tu Bande tout le temps ?_Non , mesdames _Tu penses à quoi, maintenant ?_Au questionnaire qui est devant vos yeux, j’ai tout détaillé ma vie, je n’ai plus de secret pour vous, c’est très troublant, très excitant. _Tu n’as plus de secret aussi pour notre Directrice. _Oui, Mesdames, je n’avais pas prévu son implication, je suis désormais, entouré de beaucoup femmes qui savent. _qui savent quoi ?_je suis un mâle soumis, j’aime ça. _Tu aimes quoi. _J’aime sentir votre pouvoir, Mesdames, j’apprécie beaucoup vous obéir. _Tu as envie de quoi, maintenant ?_De rien de particulier, être devant vous, répondre à toutes vos questions, faire tout ce qui vous plaira. _T’a envie de nous ?_Non Mesdames, je veux juste vous obéir et vous satisfaire. _juju tu ne réponds pas, as-tu envie de nous baiser ?_Non Mesdames, je n’en ai pas envie, je n’ai jamais eu envie de vous baiser._quoi ? Tu penses que l’on te crois ?_Mesdames, la seule chose qui me fait envie, c’est de vous offrir ma bouche, ma langue, mes mains, mon cul, mon corps. Je rêve de pouvoir vous lécher partout, vous boire, me délecter de votre liqueur, de vous donner tout le plaisir que souhaitez. _Tu veux me faire croire que t’as jamais eu envie de me baiser, j’ai déjà vu ton regard sur mon cul. _Oui Madame LAETITIA, j’ai souvent regardé votre cul, mais seulement parce que j’ai eu envie de le lécher. Je ne désire pas utiliser mon sexe, je n’ai jamais pensé à vous pénétrer. _Et pour les autres ?_La même chose, Mesdames, j’ai toujours eu le désir de vous lécher, pas de vous pénétrer._Tu as envie de nous lécher le cul maintenant ?_Oui Mesdames. _Quand tu as léché mes culottes,tu pensais à quoi ?_C’est très égoïste, Madame CÉLINE, je ne pensais qu’à mon plaisir. _Alors explique pourquoi tu as crié nos prénoms en jouissant ?_Je rêvais de le faire devant vous, je voulais vous montrer à quel point j’aime vos parfums intimes. _Tu savais que j’étais au courant que tu touchais mes affaires ?_Oui Madame CÉLINE. _Et tu as continué ?_Oui _Pourquoi ?_Parce que j’aime vraiment vos effluves, et j’avais très envie d’être découvert. _Tu l’as fait exprès. _Oui, je pense. _Tu t’attendais à quoi ?_je ne sais pas trop. D’être pris sur le fait, et de tout avouer. _pourquoi ?_Dès les premiers instants ou j’ai travaillé avec vous, j’ai rêvé d’être dans cette situation, nu devant vous. _Donc en fait tu nous a manipulé pour arriver à tes fins._Non Mesdames, je n’ai jamais voulu vous imposer quoi que ce soit. _Si je t’avais demandé de ne plus toucher à mes affaires, tu l’aurais fait ?_Oui Madame CÉLINE. _vraiment ?_Oui _As tu essayé mes dessous ?_Non Madame, jamais. _Tu n’as jamais porté de petites culottes ?_Si, Madame, j’ai déjà essayé mais ça ne me plaît pas, ça ne m’excite pas ? Mon Épouse n’aime pas ça aussi. _Explique toi mieux. _Je suis très attiré par les dessous féminins, c’est vrai, mais pas pour les porter. Je ne me sent pas du tout féminine, je ne cherche pas à vous imiter. Je me trouve ridicule et indigne d’essayer de ressembler à une femme. Je ne suis pas attiré par le travestissement. Certains hommes aiment, pas moi. _Donc tu n’es pas un travestis _Non Mesdames . _Et si on te demande de mettre une petite culotte ?_Je la porterais. _pourquoi? tu n’aime pas ça. _Mesdames, pour vous plaire, pour vous obéir. _Donc on peut te faire ce que l’on veut. _Oui Mesdames. _Depuis qu’on a découvert tes secrets, que penses-tu de nous. _Vous êtes encore plus fabuleuses. _Pourquoi ?_Vous m’avez accepté comme je suis, vous m’avez permis de me réaliser, vous m’avez tant donné. _Et si on avait refusé. _J’aurais continué à vous servir du mieux que je peux. Gardant mes désirs et mes phantasmes pour moi et mon Épouse….J’ai passé une grande partie de l’après-midi, à genoux, à répondre à toutes leurs questions. Elles veulent tout savoir, elles écrivent beaucoup, le questionnaire est entièrement détaillé.Mes goûts, mes pratiques, mes phantasmes. Tout le questionnaire y est passé. Je suis épuisé, elles se relayent sans cesse, elles sortent, reviennent, le téléphone sonne plusieurs fois. Elles ont toutes le questionnaire güvenilir canlı bahis siteleri sous les yeux. Je suis devant une sorte de tribunal, c’est un vrai interrogatoire “de police”. Pas pour me juger, ou me condamné mais pour me connaître, me comprendre. Elles me “décortique” le cerveau. En fait elles découvrent enfin mon “mode d’emploi”, comme elles disent. “Elles adorent”. Même les femmes en couple ou qui ont vécu avec un homme, s’enthousiasment pour cette découverte de tout mon être, elles avouent mieux me connaître que leur partenaire.Je me sent fiert de leur intérêt. Je réalise en même temps que je n’ai plus aucun secret pour elles. Je suis nu devant elles, à tous les sens du terme. Leur curiosité n’a pas de limite.MANON à changé plusieurs fois de cassette. elles parlent beaucoup, questionnent chaque réponse. elles ne veulent rien oublier. Je suis dans un état second, ça fait bien longtemps que je ne réfléchis plus, je réponds sans plus aucun filtre à tout ce qu’elles me demande. PATRICIA se lève, s’approche de moi, me tend un verre d’eau. _Comment vas-tu juju? La position n’est-elle pas trop douloureuse ?_Je vais bien Madame PATRICIA, merci. Fatigué, épuisé, mes genoux me font mal, je ne sens plus mes cuisses, mon dos est douloureux aussi. _Je te remercie de ta franchise. Tu dois toujours dire la vérité, sans penser à ce que l’on veut entendre. As-tu compris juju ?_Oui Madame PATRICIA. _alors répète le. _Mesdames, je dois toujours dire ce que je ressens, ce que je pense. Je dois toujours être honnête._Lève toi, position une. Ça me demande un effort énorme pour déplier mes jambes. _Tu dois toujours obéir à la demande. Peut importe la demande, le lieu, ou les personnes présentes. Répète, _Mesdames, je dois toujours satisfaire toutes vos demandes quel que soit les lieux ou les personnes présentes. _juju tu n’as plus le droit de prendre des initiatives sans te référer à l’une ou l’autre d’entre nous. Excepté dans le travail ou tu es très compétant. Tu n’as plus aucune intimité d’aurénavant , toutes les portes devront rester ouvertes derrière toi, de toutes les pièces de l’entrepôt, ou des autres lieux…La liste est assez longue, je réponds à chaque point, répète tout avec mes mots. Elles vérifient, interrogent, corrigent, chaque détail. PATRICIA organise dirige cet interrogatoire avec une main de maître. _C’est un peu long mais c’est essentiel, juju. Chaque point du règlement dois être respecté, si ce n’est pas le cas des sanctions, des punitions, t’aideront à bien les intégrer. Je sais, tu n’aime pas la douleur physique. Toutes les femmes auront le droit de te corriger si elles le décident. Elles n’auront aucun compte à te rendre. Je te rassure jamais ton intégrité physique ne sera mise en danger. Donc tu sais ce qui te reste à faire. _Oui Madame PATRICIA. Merci _À partir d’aujourd’hui, comme tu l’as si bien dit, je reprends juste tes paroles. “tu n’as que des Devoirs, nous avons tous les Droits”. Répète fort devant nous toutes et devant la caméra. _Mesdames, je n’ai que des Devoirs envers vous, et toutes les Femmes, vous avez tous les Droits sur moi. Applaudissements collectifs, félicitations, encouragements. Elles sont toutes debouts, autour de moi. Je suis très ému, vraiment heureux. Je pleure, toutes les tensions de la journée ont disparu. _Branle ta queue C’est PATRICIA qui le demande. Le silence est total _Léche tes doigts, mouille les bien, met ton majeur dans ton cul, branle ton cul en même temps que ta bite, demande CÉLINE. Les ordres ont fusé comme mes réactions. _Stop, arrête tout, lèche ton doigt qui sort de ton cul.Très bien c’est exactement la bonne attitude, la bonne réaction. Continu de lécher ton doigt. Tant que l’on ne ta pas dit d’arrêter tu continues ce que tu fais. Stop, regarde nous. Comment vas tu ? Que ressens tu ?_J’ai des courbatures aux jambes, mon dos est douloureux, j’ai beaucoup apprécié me branler la queue devant vous toutes. Je sens mon cul très ouvert, pour un seul doigt.J’aurais aimé que ça dure plus longtemps. J’aime beaucoup m’offrir devant vous. _juju c’est parfait. Je ne sais pas ce que vous en pensez les filles, moi j’adore. _C’est trop hallucinant. _Il obéit encore plus au doigt et à l’oeil. _C’est trop génial. _On a vraiment tous les pouvoirs. _Je vais me régaler. _Tu m’étonnes, il m’a excité d’une force notre petit juju. _Tu es vraiment notre esclave maintenant. _Je suis toute mouillée_C’est trop cool, d’avoir un mec à notre disposition. _J’ai trop envie de sentir sa langue au fond de mon cul…Toutes les discussions sont coupées par MANON_ Les filles, je viens d’avoir un appel de FLORENCE, juju tu es convoqué demain matin dans le bureau de la directrice à 9 heures. _Déjà une promotion ? _Vous avez vu l’heure ?_17 heures, le temps passe trop vite. _juju va préparer les cafés.Je me dirige vers la porte quand CÉLINE m’interpelle. _Marche à quatre pattes. Je veux voir l’état de ton cul, il paraît que tu as pris 8 centimètres ce week-end. Il me tarde de voir la vidéo. Je traverse donc la pièce güvenilir illegal bahis siteleri à quatre pattes sous leurs regards, leurs sifflets et leurs commentaires salaces. Elles savent tout. J’ai traversé l’entrepôt à quatre pattes, jusqu’à la cuisine, préparé le café, le thé, les petits gâteaux. Tout est prêt quand elles arrivent. J’attends à quatre pattes devant la table, dos à la porte. _Tu vois j’avais raison, il est resté à quatre pattes, il est vraiment obéissant, il a tout compris. _J’aime beaucoup te voir dans cette position, juju, baisse la tête, tend bien ton cul, ouvre plus tes cuisses. Pour vous toutes, la soumission de juju est plus intéressante par le pouvoir psychologique que vous avez sur lui. Moi je préfère le côté physique de la domination, si tu savais comme j’ai envie de te voir me supplier. Je sais tu n’aimes pas la douleur mais tu as révélé mon côté sadique, alors il va falloir que tu assume.En fait, j’adore te faire souffrir, t’humilier, te martyriser physiquement. Ça m’excite de t’entendre hurler. C’est si bon de te tenir par les couilles, j’ai envie de les exploser. Tu aimes quand je les serrent fort ? Lève ton cul sinon je vais te les arracher. La, c’est parfait, voyons voir si tu es bien ouvert ?CÉLINE m’a attrapé fort par les couilles, elles les tirent vers le haut, les serrent. Elle m’oblige à lever mon cul encore plus. Ça fait mal, je me sens juste un objet de son plaisir. Elle ne fait pas semblant, j’ai intérêt à faire exactement ce qu’elle veut. Son doigt pousse sur mon anus, elle force mon trou, elle racle sa gorges et me crache dans l’anus. Elle enfonce son doigt d’un seul coup, le ressort, le re-rentre. _Ça glisse comme dans du beurre, j’en met un deuxième, c’est vraiment très souple, je suis sûre que tu ne sents rien avec deux doigts ? Et la comment tu trouves ? Elle me branle le cul, sans aucune tendresse. _Tu crois que ça va s’arrêter mais non, encore et encore, je t’encule avec trois doigts. Vas y oui gueule un peu, gémis, j’adore t’entendre. J’ai trouvé sa prostate je pense. C’est comme tu l’avais décrit PATRICIA. C’est parfait, ça commence à marcher les filles, approchez vous, admirez le spectacle. Allez encore et encore et encore. Dis moi, tu le sents mieux le troisième doigts ? Tu es tellement ouvert, Il me tarde de te fister mon petit juju. Les filles c’est tellement jouissif de lui fouiller le cul, et en plus il couïne comme une chienne en chaleur chaque fois que je chatouille sa prostate. Écoutez le gémir. C’est bon quand je touche là ? Tu aimes ça mon petit juju ? Répond. _OH Ouiiiiiii Madame CÉLINE c’est troooop boooonnn. Merciiiii._Tu aimes que je te caresse la prostate que je te fouille le cul ? Je te défonce le cul bien à fond. Tu n’as rien à me dire? _Ouiiiiiii Madameeeee CÉLINEEEEE merciiiii._Tu es très très ouvert, je mets quatre doigts maintenant, jusqu’au pouce. Venez voir les filles, regardez-moi ça, il est tellement ouvert que je peux presque rentrer ma main en entier. Amène moi le gel VANESSA, je vais lubrifier un peu, je suis trop gentille je trouve, mais on doit te ménager paraît-il. Je ne peux pas attendre, je vais fister notre petit juju. Oui écartez lui bien le cul les filles. Tu sents ma main juju ? _Ouiiiiii Madaaaameeeeeee._J’arrive au poignet, ouvre toi bien juju, pousse, encore, oui. Ça y est j’y suis. Tu peux hurler juju vas y lache toi. Je te défonce le cul. Tu la sent bien ma main, je suis rentrée jusqu’au poignet. Je vais aller encore plus profond. Les filles c’est la première fois que je fiste un mec, c’est trop trop bon. Tu m’excite trop ma salope, je vais jouir moi, c’est trop puissant. Oh le petit enculé, il va me faire jouir, je viennnns, Ouiiiiii je jouiiiiiiiiii… Sa main bouge dans tous les sens au fond de mon cul. Je me sens ouvert, fouillé, rempli comme jamais. Son autre main me broie les couilles, le plaisir est si paradoxal.Moi aussi je vais jouir. Je gémis, je hurle de plaisir et de douleur. C’est très intense, mon corps tremble, convulse.le plaisir monte monte monte, mais pas assez pour atteindre l’explosion de l’orgasme. En même temps je réalise qu’elle vient de jouir, ce n’est pas la première fois que je vois ça. C’est aussi arrivé à STÉPHANIE de jouir pendant qu’elle me fistait. Mais sa main est plus petite, elle est aussi tellement plus douce. Je transpire à grosses goutes, le plaisir est autant psychologique que physique. Mes collègues sont toutes autour de moi, elles m’ont écarté le cul, elles nous encouragent, commentent tout ce qui se passe. Je n’ai pas l’image car mon visage est collé au sol, mais toutes les remarques et les commentaires m’excite beaucoup. J’ai très envie qu’on touche ma queue, j’aimerais au moins me branler, mais aucune stimulation de se côté là. Je regarde alors ma queue, quelle surprise, elle coule. Un long filé de sperme va jusqu’au sol. Mon sexe est tout mou, je ne bande pas et pourtant j’ai éjaculé et je continue d’éjaculer. je n’ai pas d’orgasme, même si je ressens un grand plaisir profond au fond de mon corps. Je ne joui güvenilir bahis şirketleri pas, je vois mon sperme couler tout seul. Il y en a une grande quantité. Je ne comprends pas ce qui m’arrive. Je suis super excité, j’ai très envie de jouir, je suis au bord de l’orgasme, mais rien ne se passe comme je connais. Mes couilles se vident sans que je jouisse. C’est la première fois que ça m’arrive. J’ai le cul défoncé sans stimulation de ma queue, juste les couilles écrasées, j’ai peur qu’elles deviennent toutes bleues. _ Comment est sa prostate ?_Waaaaooouuu, attends un peu, je dois redescendre, laisse moi un peu de temps…C’est vraiment génial, c’est une sensation de puissance impressionnante de fourrer son cul. Je n’aurais jamais pensé prendre tant de plaisir. Tu me demandais? Oui , sa prostate a pas mal diminué. Tu avais raison, PATRICIA, c’est super efficace pour lui vider les couilles._Mais, surtout réalisés tu qu’il n’a eu son orgasme habituel, pas de jouissance pour notre petit juju. _En tout cas moi j’ai jouie. Et si tu savais comment ça me plaît encore plus de l’avoir frustré. _Vas y toute en douceur pour sortir la main quand même, je te rajoute du gel. Tu sents la résistance ? Tourne doucement, Juju, pousse, c’est très bien. _Regardez moi comme son cul reste grand ouvert. Ça j’adore, il va penser à moi pendant plusieurs jours, je suis sûre. _C’est quand même impressionnant, tu lui a mis la main entière, jusqu’à la moitié de l’avant bras. _Faut que j’essaie moi aussi, c’est trop top, trop délire._T’inquiète pas LAETICIA, tu vas le fourrer ce petit cul toi aussi. Les filles, il faut y aller molo, il ne faut pas abîmer notre petit juju._Si vous saviez comme je suis excitée. J’ai trop envie de sa langue. Je veux qu’il me lèche le cul. _LAETITIA, laisse le nettoyer son sperme avant. _Tu as raison PATRICIA, allez juju léche tout, sort bien ta langue, lève les yeux, regarde la caméra, il en reste encore là, dépêche toi. _Bon c’est fait, tu as tout bien léché, allonge toi sur le dos.A mon tour. _Lève les jambes, passe tes mains dernière tes genoux, oui comme ça on voit mieux ton cul éclaté. Nous aussi on a droit au spectacle. _Ouvre ta bouche, sort ta langue, tu ne lèche que mon cul, compris ?c’est bien, lèche mon trou du cul, enfonce ta langue le plus loin possible. Oh Ouii, je vais décoller, putain que c’est bon. C’est vrai les filles qu’il est doué, sa langue est magique. Il faut l’essayer pour comprendre, c’est trop cool, oui, encoooooreee, léche, ouiiiiiiii. Ouvre grand ta bouche, avale mon jus, vas plus haut avec ta langue, lèche mon clito, putain que c’est bon. Continu, léche le doucement, prend le entre tes lèvres, aspire le, ouiiiiiiii ouiiiiiiii ouiiiiiiii. LAETITIA coule dans ma bouche, je me régale, ma queue est devenue dure, je suis toujours très excité, j’ai très envie de jouir.LAETITIA m’étouffe avec son cul si voluptueux, elle se frotte la chatte et le cul sur mon visage. Elle se relève, puis se réinstalle, elle se donne du plaisir avec tout mon visage. Je viens de réaliser mon rêve, j’ai léchée LAETITIA, depuis que je l’a connais j’ai toujours phantasmé sur son cul plantureux.Elle est debout, les jambes de chaque côté de ma tête, j’ai une vision parfaite, sur son sexe brillant et son petit trou. Elle est épilée entièrement. C’est la première fois que je lèche une chate toute lisse. Elle redescend sa jupe, recule, s’assoit sur un fauteuil, elle semble vraiment ailleurs. _Alors juju, comment as tu trouvé ma chatte et mon cul ? dis moi tout. _Madame LAETITIA, lécher votre cul est un pur régal. J’en ai rêvé depuis que je vous connais. Je vous remercie pour ce délicieux cadeau. Votre saveur est divine.Merci. _De rien mon petit juju, tu vas le regouter souvent je t’assure. _juju, lève toi. Tu peux te déplacer debout. Va te laver entièrement tu es tout sale, on t’attend, fait vite. _Oui Madame PATRICIA, Je part dans la salle de bain, une douche rapide mais efficace, j’ai laissé la porte grande ouverte. Je sais qu’une caméra n’a rien perdu de ma toilette. je reviens en courant . Elles sont toutes en demi cercle. _juju met toi en position une, devant nous, face caméra. PATRICIA se lève, elle s’approche de moi, sa main effleure mon crâne, mes épaules, mon dos, mon torse, mes fesses. _Bien, juju, tu viens de passer une journée particulière. Je veux que tu réalise une chose importante. Maintenant tu nous appartient?Nous sommes cinq femmes, tes collègues, on se connaît depuis plusieurs années, on fait le même travail, pour le même salaire. On étaient sur le même pieds d’égalité. Aujourd’hui, tout à changé définitivement. Juju, nous sommes désormais toutes tes supérieures. Toutes les femmes de l’entreprise ont tous les droits sur toi. Tu n’es plus julien tu t’appelles juju. Tu es notre “esclave”. . Les mots de PATRICIA raisonnent dans tout mon corps. Sa main sur mon corps me fait frissonner. Ma bite est tendue, collée à mon ventre, mon gland brille d’excitation. Le plaisir descend de mes oreilles, de mon cerveau vers ma queue. Tout mon corps est tendu. Je sens l’orgasme si attendu arriver. Il monte avec les paroles et les caresses de PATRICIA, ma bite vibre au son de sa voix. Quand elle prononce “esclave” mon corps joui, ma queue tresaille, je me sens éjaculer mais rien ne coule, pas de sperme, pas une goutte. L’incompréhension est totale, la frustration est terrible.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir